Le coût de l’Euro et l’économie française

Une tentative d’estimation

 Alors que le chômage augmente rapidement désormais en France, et que le débat autour du Traité européen (le TSCG ou traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) commence à se focaliser sur le maintien ou non de la zone Euro, il convient de tenter d’évaluer ce qu’ont pu être les coûts de l’Euro pour l’économie française. Les effets de la surévaluation de l’Euro sur l’économie française, on le sait, ont été dévastateurs. Ils mettent en avant le problème de la compétitivité externe (par rapport aux pays ayant des monnaies différentes). Mais, ce problème n’est pas le seul. Il y a aussi un problème de compétitivité interne (essentiellement avec l’Allemagne). L’impossibilité de dévaluer par rapport à ce dernier pays a conduit à une dégradation importante de notre compétitivité, ce qui s’est traduit par un déficit de la balance commerciale (qui était positive jusqu’en 2002-2003). Ces effets se sont combinés, jusqu’en 2008, avec les effets des taux d’intérêts imposés par la poursuite de l’inflation « la plus basse possible » par la BCE

 Dans le présent texte on discutera l’impact sur la croissance induit par la surévaluation de l’Euro qui devient évidente à partir de 2003, l’impact sur le chômage et enfin l’impact sur les finances publiques. (…)

Référence

Jacques Sapir, Le coût de l’Euro et l’économie française, Note de synthèse, Centre d’Études des Modes d’Industrialisation (CEMI,) EHESS, 26  septembre 2012.

Télécharger le document

Coût de l’Euro


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *