UKRAINE: l’élection de la division

Texte de l’interview donnée au TEMPS, journal helvétique, sur la situation en Ukraine.

Le Temps: Que peut-on attendre de la présidentielle du 25 mai?

Jacques Sapir: Ce scrutin n’aura pas lieu dans des conditions satisfaisantes. Les rebelles de l’est du pays n’en voulant pas, la consultation ne se déroulera très probablement que sur une partie du territoire ukrainien. Ce qui signifie qu’elle aura pour effet de confirmer un peu plus la division du pays.

– Cette élection vient-elle trop tard?

– Elle renvoie à la révolte de l’hiver dernier contre Viktor Ianoukovitch, à un moment où le problème principal était de savoir si le président élu devait quitter son poste. Or, nous en sommes loin désormais. La victoire des insurgés présente une dimension révolutionnaire qui est rejetée par une partie des Ukrainiens sur fond de clivages linguistiques, culturels et religieux et de souvenirs douloureux datant de la Seconde Guerre mondiale (la complicité de nombreux habitants de l’ouest avec les forces d’occupation nazies). La question n’est pas aujourd’hui de savoir qui doit diriger l’Ukraine mais que doit être l’Ukraine. Et ce problème-là ne peut pas être résolu par l’élection d’un président. Il exige la formation d’une assemblée constituante chargée de redéfinir le pacte national. (Suite sur le site du journal)

 


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s’est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *