Lettres de Moscou

Un de mes amis, banquier d’investissement à Moscou, vient de m’envoyer deux messages concernant les mouvements récents sur le Rouble, dont je retranscris l’essentiel :

« Pour commenter ton dernier billet et la Contre-Spéculation sur le Rouble, une partie de la remontée est une conséquence indirecte de l’échec de l’attaque.

Les vendeurs à découverts doivent déboucler s’il ne peuvent pas rouler leur pose ce qui ne manque pas d’arriver avec la fin de l’année. Si le marché n’a pas dévissé dans le sens du trade ils se retrouvent tout simplement à poils. On tient le temps qu’on peut puis vient le moment de vérité. Ceux qui sont rentrés avec l’EUR à 50 RUB on fait une belle culbute (19/50= 38%) mais ceux qui sont rentrés à 80 feront une jolie perte -26%. Et comme la plupart des entrants dans ce jeu suivent les mouvements de panique ….

Quand tu dois déboucler malgré toi à perte (ici vendre des USD pour racheter des RUB) tu pousses encore un peu le marché dans le sens qui fait mal ! C’est un short squezze, la terreur des traders ! Comme ce sont des métiers à rotation rapide il est bon qu’il y en ait un tous les 4-5 ans pour rafraîchir la mémoire des plus vieux et former celle des plus jeunes. Faire ça en décembre, frachement c’est vicieux de la part des russes parce que comme il ne reste plus de temps pour se refaire et c’est un gros coup dur pour les bonus. »

Ainsi que celui-ci :

« On a vite les infos quand il y a de gros gains, c’est beaucoup plus long quand il y a de pertes ! En général les traders essaient en effet de déboucler le soir si le deal est gagnant et de le rouler s’il est perdant. Mais il y a deux familles de traders  : pour compte de clients et pour compte propres. Les traders clients doivent en effet clôturer leur pose le soir et essaient juste de s’amuser su la journée avec des petits shorts. Les traders compte propres peuvent garder des positions ouvertes. Sauf erreur, c’est la première fois depuis 1998 qu’il y a un rebond si brusque du rouble après un dévissage.  Les intervenants de marchés ont du être frappés de stupeur car je suis à peu près sûr que les anticipations étaient calées sur une baisse forte et irréversible. »

On constatera (graphique 1) qu’il y a eu poursuite de la spéculation POUR le rouble le mardi 23 décembre. Cette spéculation a certainement permis aux autorités monétaires russes de reconstituer la part des réserves dépensée le mercredi 17 pour « tuer » les spéculateurs.

Graphique 1

Mouvements sur le marché des changes

 A - Forex2

La situation devrait se calmer avec l’équivalent russe de la « trêve des confiseurs ». Les mouvements sont d’ores et déjà très faibles aujourd’hui !

BONNES FËTES A TOUS !


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *