Inflation monétaire ou inflation structurelle ? Un modèle hétérodoxe bi-sectoriel

Jacques Sapir, Inflation monétaire ou inflation structurelle ? Un modèle hétérodoxe bi-sectoriel, FMSH-WP-2012-14, juin 2012

La notion de ciblage d’inflation (inflation targeting) a provoqué de nombreuses discussions ces vingt dernières années. Il en ressort une remise en cause de la thèse classique sur la nature purement monétaire de l’inflation et, par la même occasion du principe que l’inflation la plus basse est toujours la meilleure. La notion même d’output gap montre que le niveau de l’inflation a bien une importance pour la croissance et que, dans certains cas, inflation et croissance sont en réalité corrélées positivement. Ceci est lié aux « dépendance stratégique » entre les secteurs de l’économie, mais aussi à l’idée que les comportements peuvent être dépendants du contexte.

Après avoir discuté les hypothèses sur les rigidités structurelles et nominales, et comparé quelques résultats, nous esquissons un modèle bi-sectoriel, empruntant certaines des idées de Mankyw et Reis, mais en les développant dans un cadre bien plus hétérodoxe et post-Keynésien.

Mots-clés

inflation, croissance, output-gap, modèle bi-sectoriel, investissement, zone Euro, politique monétaire

Référence

Jacques Sapir, Inflation monétaire ou inflation structurelle ? Un modèle hétérodoxe bi-sectoriel, FMSH-WP-2012-14, juin 2012.

Télécharger

Pour télécharger ce Working Paper sur les Archives ouvertes HALSHS.

Monetary of Structural Inflation ? A bi-sectoral heterodox model.

Abstract

The issue of inflation targeting had concentrated a lot of discussion in the last twenty years. Not surprisingly the old dogma of a pure « monetary » inflation has been challenged and so was too the idea that the lowest the inflation the better. The very notion of « output gap » is showing that the level of inflation matters for growth and sometimes inflation and growth are positively correlated. This is to be linked with the idea of « strategic dependencies » between sectors but also to context-dependant behaviours. This is an important result, and one which could have an important relevance for the analysis of the current Eurozone crisis and the policy of the ECB.

After discussing assumptions about structural and nominal rigidities and comparing some results, we draw in this document a bi-sectoral model, borrowing some important ideas to Mankyw and Reis but developing them into a more heterodox and post-Keynesian framework.

Keywords

inflation, growth, output-gap, bi-sectoral model, investment, Eurozone, monetary policy

Download

Pour télécharger ce Working Paper sur les Archives ouvertes HALSHS.


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *