Classement de RussEurope dans TEADS labs

Ce carnet a été classé par TEADS Labs. C’est un collègue de la FMSH qui a donné l’url de mon carnet RussEurope en décembre 2014 à TEADS labs, un service qui classe les blogs français selon un algorithme prenant en compte tout à la fois les partages, les liens, les back links. Le principe de classement est donc le suivant : « Le classement est réalisé sur la base des 2 millions de blogs indexés par le Labs Teads dans huit pays, une base qui est constamment mises à jour pour être la plus représentative possible du paysage de la blogosphère. Un blogueur souhaitant participer au classement peut le signaler en adressant un mail à l’équipe du Labs Teads ».

Mais il est clair que ce classement n’est pas exhaustif. Néanmoins, il donne une première (et pas trop mauvaise) indication du classement d’un carnet (ou blog)[1].

(http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/source/russeurope.hypotheses.org-UrkrT/stats )

A partir du mois de mars 2015 ce carnet est donc entré dans le classement des dix premiers de tous les blogs en France. Il a atteint la 2ème place en août 2015 et il est 4ème en ce moment. Le premier blog de la catégorie politique (La Gauche m’à Tuer) est à la 6ème position, et le premier blog de la catégorie économique (Les-Crises.fr animé par Olivier Berruyer) pointe à la 12ème position.

Graphique 1

A - Classement 1

En matière d’apparition à l’international, il atteint la première place devant le blog de « Réseau International » et celui de « Les Moutons Enragés ». (http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/international) .

L’analyse du contenu confirme la vocation économique du carnet avec 70% des billets recensés en économie, 20% portant sur des sujets internationaux, 7,5% sur des sujets « politiques » et 2,5% sur des sujets qualifiés de « loisirs » mais qui constituent en réalité une catégorie fourre-tout.

(http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/source/russeurope.hypotheses.org-UrkrT/themes )

 

Ce classement est, bien entendu, contestable. Mais, il donne une certaine image de l’état de ce que l’on nomme la « blogosphère ». Combiné à l’audience du carnet (plus de 250 000 connexions par mois avec une pointe à 400 000 cet été) il témoigne de la vitalité de cette dernière. Il ne faut cependant pas se masquer que ceci traduit un problème profond quand à l’état de la presse, qu’elle soit écrite ou électronique, dans notre pays. Si des blogs, ou carnets, atteignent ce niveau de renommée, alors qu’ils sont conçus en réalité comme des outils scientifiques, c’est bien parce que cette dite presse n’apporte plus, en dépit d’exceptions remarquables comme les articles de Romaric Godin dans La Tribune, les preuves de sa qualité et de son indépendance mais que, trop souvent, elle ne fait que servir des intérêts particuliers. Ce phénomène est inquiétant, car une véritable démocratie a besoin d’une presse professionnelle de qualité. Quel que soit le plaisir que peuvent me donner les chiffres de TEADS Labs ils ne procurent aucun confort, bien au contraire. La vocation de ce carnet n’est pas d’être une alternative à la presse. Le fait qu’il le soit devenu devrait tous nous faire réfléchir, voire nous inquiéter.

[1] Dans les « facteurs de classement » TEADS indique ainsi :

« La position d’un blog dans le classement Teads dépend de plusieurs facteurs, dont le plus important reste le nombre et de la valeur des liens qui pointent vers lui. Ces liens sont dynamiques, c’est-à-dire qu’il s’agit de rétroliens (backlinks) ou de liens postés à l’intérieur des articles. Seuls les liens présents dans le résumé du RSS sont comptabilisés. Les blogolistes (blogrolls) ne sont pas prises en compte et le poids des liens décline en fonction du temps, ceci afin d’être le plus représentatif possible de l’influence actuelle des blogs. De plus, la valeur de chaque lien dépend du classement du blog qui le poste. Ainsi, dans notre algorithme, la valeur d’un lien posté sur un blog du haut du classement est plus importante que celle d’un lien posté sur un blog de moindre autorité. Nous prenons également en compte les partages des publications sur les médias sociaux, en particulier Facebook et Twitter, qui complètent notre mesure de l’influence et de la renommée des blogs. En revanche, le classement Teads n’intègre pas le PageRank de Google ou l’audience du blog. »


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *