Un décodeur sachant décoder (etc, etc….)

Un bon décodeur devrait savoir décoder, et pour cela aller chercher les sources là où elles se trouvent. C’est la moindre des choses.

Le sieur Samuel Laurent ayant mis en doute mes informations sur la hausse de la fréquentation de RussEurope pour le mois de février et consécutivement à mon classement jaune/orange dans l’index de DECODEX (qui n’est pas encore celui de la papauté), je lui fournis les preuves avec trois captures d’écrans des statistiques de février, montrant bien le saut spectaculaire de la fréquentation de mon carnet.

Il se fait que j’ai des raisons de penser que le sieur Samuel Laurent connaît certains des responsables d’Hypothèses.org, qui héberge mon carnet. Il aurait pu leur demander de confirmer (ou d’infirmer) les chiffres que j’ai donnés. Il ne l’a pas fait, comportement intéressant pour quelqu’un qui se prétend en charge de la vérité dans les médias. Ceci jette alors une lumière particulière sur les messages qu’il a échangé avec un certain Sébastien Rochat :


Sébastien Rochat‏ ‪@SebastienRochat 6 hil y a 6 heures
Plus



‪@samuellaurent‪ C’est Gérald Bronner qui vient de l’évoquer à propos du blog @russeurope tout en précisant qu’on ne pouvait pas le vérifier

  • 1 réponse 0 Retweet 1 j’aime 

Répondre
1 Retweeter


J’aime

Samuel Laurent‏

Compte cer@samuellaurent

Suivre

‪@SebastienRochat@russeurope bah c’est juste faux

12:24 – 15 mars 2017

 ——

 

Cela montre, s’il était encore besoin que le Sieur Samuel Laurent est parfaitement dépourvu de sérieux, et n’a créée DECODEX que pour que ses pitreries aient une certaine reconnaissance. Mais qu’il sache que je conserve tous les messages et toutes les preuves pour démontrer ses mensonges et ses vantardises…

A bon entendeur….


Jacques Sapir

Ses travaux de chercheur se sont orientés dans trois dimensions, l’étude de l’économie russe et de la transition, l’analyse des crises financières et des recherches théoriques sur les institutions économiques et les interactions entre les comportements individuels. Il a poursuivi ses recherches à partir de 2000 sur les interactions entre les régimes de change, la structuration des systèmes financiers et les instabilités macroéconomiques. Depuis 2007 il s'est impliqué dans l’analyse de la crise financière actuelle, et en particulier dans la crise de la zone Euro.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *